Your search results

Embellie de l’immobilier

par LS Group Immo on 28 mai 2014
Embellie de l’immobilier
Comments:0

La situation économique est florissante selon les analystes. En effet, depuis plusieurs années, notre situation économique a bien changé et s’est remise de la crise qui a touché le pays jusqu’en 2000.
Une des résultantes de cette situation favorable est l’augmentation sensible du marché de l’immobilier. Beaucoup de villages ont déclassé du terrain autrefois agricole, pour permettre de nouvelles constructions. Et comme le dit l’adage, quand le bâtiment va, tout va !
De plus, dotés d’un plus grand pouvoir d’achat, un bon nombre de locataires ont décidé de faire le pas pour devenir propriétaires. Les facilités en terme de fonds propres, par l’investissement du 2ème pilier (caisse de pension vieillesse), des taux hypothécaire relativement attrayants, des hypothèques sur un seul rang sont autant de critères qui participent à une demande importante de la part de propriétaire en devenir.
Le marché a donc changé devenant un marché de vendeurs plutôt que d’acheteurs. En d’autres mots, l’avantage est du côté du vendeur. Pourquoi ? Car il y a plus de personnes qui cherchent à acheter comparativement au nombre de maisons disponibles sur le marché.
Conséquences directes : une hausse des prix du marché ; apparition de spéculateurs ; propriétaires devenant passablement gourmands, etc.
Dans les années 80, parce que le marché de l’immobilier avait littéralement explosé avec des prix hors normes et des crédits hypothécaires accordés à la va-vite, un grand nombre de propriétaires ne purent plus honorer leurs emprunts et se retrouvèrent en faillite. Les grands perdant de cette époque furent non seulement les propriétaires qui perdirent leur investissement de départ et leur maison, mais aussi les banques qui durent récupérer tous ces biens dont le prix avait été surfait et les revendre de façon à ne pas perdre trop d’argent.
Bien que la situation actuelle ressemble sur certains points à cette période difficile, des garde-fous ont été érigés. En effet, l’estimation du prix de vente d’une maison est contrôlée pour protéger les futurs acquéreurs ainsi que les banquiers eux-mêmes.
En résumé, un propriétaire ne peut plus demander n’importe quel prix pour vendre sa maison. Même avec un prix surfait, si un acquéreur trouve la maison à son goût et désire l’acheter, le banquier qui fera le prêt hypothécaire fera un calcul qui lui permettra d’avoir une estimation relativement précise du prix de cette maison.
S’il constate que le prix est surfait, il risque d’accorder à l’acquéreur un crédit hypothécaire avec la condition de fournir, non pas les 20 % usuels de fonds propres, mais une somme supérieure pouvant aller jusqu’à 40 %.
Si le banquier se rend compte que l’acquéreur est dans l’incapacité de financer autant de fonds propres, il pourrait tout simplement le dissuader de l’acheter.

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Comparer