Your search results

Construire avec du bois

par LS Group Immo on 27 juin 2017
Construire avec du bois
Comments:0

Retour de l’ossature bois sur le marché

Source : mistral-construction.ch
L’ossature bois permet des réalisations à la fois performantes et esthétiques, dans des délais courts et selon un calendrier souple. C’est une technique de construction qui sait s’adapter à votre budget. . . Et à vos envies.
Les constructions en ossature bois ont prouvé leur capacité à traverser le temps par des constructions centenaires, comme les maisons à colombages de Normandie, d’Alsace, de Scandinavie, etc.
La construction de la maison en bois a représenté l’essentiel des constructions jusqu’au milieu du XIXème siècle. Mais la plus vieille maison en bois connue en Europe a plus de 700 ans ! Elle date de 1287 et se trouve. . . en Suisse ! Cette maison est encore en excellent état plus de 700 ans après sa construction.
La construction de maisons en bois massif est l’un des modes de construction les plus anciens. Ce sont les Scandinaves qui ont développé cette technique. Ils ont d’abord utilisé des rondins de bois, isolants et robustes, essentiellement pour lutter contre les grands froids et les vents violents, avant de construire de véritables maisons en bois. Cette technique de construction s’est ensuite répandue dans toute l’Europe, où on constate aujourd’hui un net retour en vogue de la construction maison bois massif.

Écologique et durable

Ecologique car le bois est recyclable, biodégradable et durable. Un arbre absorbe le CO2 pendant sa durée de vie, il contribue donc à la protection de la planète. Mais encore : l’énergie consommée pour fabriquer les matériaux de construction génère de la pollution, libérée dans l’atmosphère sous forme de CO2 principalement. Le bois permet de réduire de moitié la quantité de CO2 relâchée dans l’atmosphère.
Un autre aspect environnemental de la construction en bois est la faible quantité de déchets sur le chantier. Par ailleurs, toutes les chutes peuvent être recyclées ou brûlées.

La maison à structure poteau et poutre

La structure porteuse de la maison est constituée de poteaux et de poutres généralement en bois massif 1 ou lamellé-collé, assemblés rigidement entre eux, ce qui lui donne une grande indéformabilité. La préparation des pièces en atelier implique que le chantier est très rapide, bien qu’un peu moins que pour l’ossature bois.
Entre ces éléments porteurs sont insérés :

  • des baies vitrées qui, lorsqu’elles sont fixes, peuvent être installées sans recourir à une menuiserie intermé- diaire,
  • des blocs de maçonnerie isolants, comme par exemple des blocs de béton de chanvre,
  • d’éléments de murs qui peuvent être constitués d’une ossature bois. Ces murs font office de remplissage et n’ont pas un rôle porteur. La construction peut se faire sur le lieu même, mais gagne énormément en précision et en fiabilité à être réalisée dans un atelier.

Ce type de construction permet de préserver les grands volumes et des façades très ouvertes.

La maison en panneaux de bois massif

Ce mode de construction est commun en Suisse, en Allemagne, en Autriche, en Belgique et tend à se développer en France.
Il s’agit d’une combinaison des systèmes ossature et madrier massif. Esthétiquement, elle présente les mêmes intérêts que la maison ossature bois (bardage, enduit, peint ou brut à l’extérieur sur une isolation rapportée et avec de multiples finitions possibles pour l’intérieur), avec les performances du bois massif en termes d’inertie. Le matériau panneau massif offre une grande indéformabilité face au vieillissement ou à l’hygrométrie, tout en permettant une liberté architecturale inédite.
Il est également reconnu que les constructions en panneau massif résistent mieux aux séismes (certains bâtiments ont plus de six étages composés de panneaux, certains atteignant même dix étages).

La stabilité dans le temps

Les techniques actuelles permettent la réalisation directement en usine de pans de murs allant jusqu’à 24 mètres de longueur et d’épaisseur variant de 8 cm à 50 cm (obtenus par l’assemblage de planches de bois collées ou clouées les unes aux autres). Ce type de construction de bois assure une remarquable stabilité de l’ouvrage dans le temps.
La maison peut être construite sur une dalle de béton classique ou sur des pilotis, auquel cas le plancher pourra lui aussi être posé en panneau. Tous les murs réalisés avec ce type de panneau sont porteurs. Les planchers et toitures peuvent également être réalisés ainsi.
Ces panneaux résistent à de forts porte-à-faux2 ce qui permet de réaliser des balcons sans soutien par des poutres.

La maison ossature bois (M.O.B.)

Le système de construction de l’ossature bois consiste à ériger une trame régulière et peu espacée, de pièces verticales en bois (les montants) et de pièces horizontales (les traverses et entretoises). Sur cette ossature, sup- portant planchers et toiture, est fixé un voile (panneau de particules, de contreplaqué ou d’OSB) qui en assure la stabilité.
La maison ossature bois est la technique de construction qui s’adapte le mieux à la plupart des styles régionaux et permet une préfabrication de murs complets en usine. Les murs de la maison à ossature de bois sont réali- sés sur la base d’une structure constituée de membrures de bois espacées de 40 ou 60 cm en général, entre lesquelles sont placés les matériaux isolants. La tendance à mieux isoler les maisons conduit de plus en plus à doubler cette ossature d’une isolation extérieure en matériau isolant lourd (type fibre de bois par exemple) qui améliore l’isolation, procure un meilleur déphasage thermique au bénéfice du confort d’été et supprime tous les ponts thermiques 3 imputables à l’ossature bois. La maison à ossature bois permet des agrandissements plus économiques et rapides à mettre en œuvre.
Les parois internes des murs sont le plus souvent réalisées avec des panneaux de plâtre offrant de multiples possibilités de finitions (peinture, papier peint, etc.), ce qui permet à la maison ossature bois de séduire les adeptes d’une présence modérée du bois.

Une idée fausse

Il est souvent donné comme argument en faveur de la maison bois que pour une qualité d’isolation identique à celle d’une construction en maçonnerie, le mur d’une ossature bois est moins épais de 40 %, ce qui représenterait des mètres carrés supplémentaires. Dans la pratique, l’intérêt de la construction en bois réside, entre autres, dans la possibilité de réaliser une maison mieux isolée et plus confortable qu’une maison de maçonnerie. Dès lors, il est logique d’augmenter fortement l’épaisseur d’isolant, le surcoût étant faible en pourcentage du prix total de la construction et par rapport aux économies d’énergies réalisables.
L’épaisseur des différents matériaux pour une même résistance thermique est la suivante :

  • béton plein : 88 cm
  • parpaing creux : 52 cm
  • pisé : 39cm
  • brique pleine : 28 cm
  • bois résineux : 7,5 cm
  • béton de chanvre : 6,5 cm
  • liège, panneaux de cellulose, laine minérale : 2 cm

Le gain de surface dépendra donc du type de construction ainsi que du type de matériaux utilisé.

La préfabrication : un gage de qualité, le respect des délais

Un des avantages de la construction ossature bois est qu’elle permet la fabrication en atelier des panneaux de mur. Une fois les murs terminés, ils peuvent être montés sur le site. Ainsi, en 2 jours, les murs sont debout, il ne reste que les planchers ou charpente à monter avant que la maison soit hors d’eau (un bâtiment est hors d’eau lorsque les ouvrages de couverture et d’étanchéité sont achevés).
Ce mode de fabrication garantit que les bois n’ont pas été soumis aux intempéries, contrairement au montage des murs sur la dalle. Les autres corps d’état peuvent ensuite intervenir à l’abri des intempéries. Les chantiers sont propres.
Un stade plus abouti de la préfabrication revient à fabriquer à l’avance, en atelier, les planchers et les charpentes. Par exemple, une charpente se présente sous la forme de caissons qui sont montés sur le site par une grue.

La maison en bois massif empilé et maçonnerie bois

Souvent appelée chalet, elle est constituée de murs en bois massif montés par empilement de madriers (finition rectangulaire), de rondins (finition lisse) ou de fustes (finition rustique).
La maçonnerie bois consiste à utiliser des parpaings en bois massif. Ceux-ci sont empilés en utilisant la technique de la maçonnerie. Cette technique permet de réaliser toutes sortes d’architectures avec un minimum d’outillage. Le PBM bloc est un bois massif Douglas. Les doubles PBM bloc permettent de réaliser des maisons basse énergie.
Le bois est un isolant moyen (coeff 0,12) par rapport aux matériaux spécifiquement destinés à cet usage (0,04 en moyenne pour la laine de roche, la fibre de bois, la cellulose ou le chanvre). Il est donc indispensable, pour obtenir un coefficient d’isolation comparable à celui d’un mur à ossature bois, d’ajouter une épaisseur d’isolation, idéalement par l’extérieur, de manière à bénéficier de l’inertie du bois massif à l’intérieur de la construction. L’isolant extérieur pourra ensuite être doublé de planches épaisses qui permettront de retrouver l’esprit « chalet ». Il n’est ainsi plus nécessaire de prévoir une isolation à l’intérieur. Cela permet aux occupants de profiter pleinement de la présence chaleureuse du bois.
La conception moderne de la construction en madriers massifs empilés permet des gains thermiques très impor- tants : simple madrier avec isolation par l’extérieur (permet d’éviter les ponts thermiques sources d’importantes de fuites thermiques) ou double madriers emprisonnant l’isolant.

Diversité architecturale

De l’habitation légère de loisir à la résidence de luxe, l’ossature bois permet de réaliser des habitations de toutes tailles, dans tous les styles architecturaux et dans un large éventail de formes.
Les réalisations en ossature bois se marient à toutes sortes de matériaux (métal, verre, brique, béton. . .) et s’ins- crire dans la tradition de paysages, climats et patrimoines régionaux. Elles s’adressent à des volumes compacts de toute nature (maison d’habitation, atelier, locaux agricoles, commerciaux. . .).
Sources : bois.com, maisonenbois.info, mediaforest.net, swissinfo, wikipedia

Ossature bois

Source : mistral-construction.ch
La construction de villas en ossature bois est un système ancien, très répandu dans des pays comme les Etats- Unis, le Canada, les pays Scandinaves ou encore l’Allemagne.
Contrairement aux idées reçues, « préfabriqué » ne veut pas dire bon marché mais haute qualité de réalisation, temps de chantier réduit, etc.
On assiste désormais à une multiplication de ce type de construction en Suisse et ce grâce à différents facteurs :

Délais de construction

Alors que la construction d’une maison en béton prend environ 9 à 12 mois, celle en ossature bois ne dure que 6 à 8 mois.

Durée de vie

Contrairement aux idées reçues, la maison bois a une durée de vie au moins équivalente aux constructions traditionnelles.

Résistance

Les maisons en ossature bois répondent aux normes antisismiques (résistance aux tremblements de terre) et statiques.

Economie d’énergie

Le bois est le meilleur isolant de tous les matériaux de structure utilisés en construction.

Construction écologique

D’une part, la construction d’un mur en briques exige entre six et huit fois plus d’énergie que la construction d’un mur en bois. Ceci comprend l’énergie nécessaire à la récolte, la production, la transformation et la construction de murs en matériaux de construction comparables (Etude de la Société des Sciences et Techniques du bois).

Isolation thermique et phonique

Un mur ossature bois est six fois plus isolant que la brique, douze fois plus isolant que le béton et 350 fois plus isolant que l’acier. Les constructions ossature bois se caractérisent par l’absence de ponts thermiques qui représentent plus de 30% des déperditions d’énergie d’une maison maçonnée. Du point de vue phonique, la juxtaposition des matériaux composant les murs extérieurs et des matériaux dits « ressort » (laines et fibres isolantes) d’une maison ossature bois isole parfaitement des bruits extérieurs.

Diminution des coûts de chauffage

Une maison à ossature bois peut permettre de réaliser d’importantes économies d’énergie (réduction de la facture de chauffage d’environ 30 à 50 %).

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Comparer